La puce passive multisport

La puce :

Comme son nom l'indique, la puce ''Passive'' n'a pas de source d'énergie propre, elle se comporte comme un miroir qui renvoie un signal émis pas une antenne.  Elle est portée à la cheville  grâce à un bracelet néoprène et ne doit pas être couverte par la combinaison !.
Pour l'exemple du Triathlon, le tapis de détection de temp natation doit être placé aussi loin que possible après la sortie de l'eau. Dans l'idéal, les athlètes doivent courir avant de passer la ligne de détection, pour donner à la puce le temps évacuer l'eau, ce qui améliore sa performance et donc la fiabilité de détection.
Son taux de détection est de 99,5% en dehors des zones aquatiques.

Elle peut être utilisée pour la course à pied, le vtt, le duathlon, le triathlon, en dehors des épreuves avec départ en rolling-start et des sorties à ''l'australienne''. Pour garder une bonne fiabilité de détection, il faut donc placer le tapis de natation à plusieurs dizaines de mètres après la sortie de l'eau. (Il n'y a aucun problème de fiabilité sous la pluie, mais c'est bien l'immersion qui empêche le, signal de passer).

Le détecteur :
L'antenne permettant la détection est un dispositif en accordéon qui peut être déployé partiellement ou totalement, offrant ainsi une largeur de détection de 0.60 m à 5 m. Elle supporte le passage de véhicules à faible allure, elle mesure 2 cm d'épaisseur avec les bords d'attaque inclinés permettant le passage des vélos..