La puce active

La puce :

Contrairement à la puce passive, la puce dite ''active'' a une batterie interne et émet un signal en permanence, elle permet donc une détection avec un taux de fiabilité de 100%, y compris en immersion. Elle est portée à la cheville  grâce à un bracelet néoprène.
Elle est particulièrement adaptée au triathlon et avec des départ en rolling-start ou sortie à l'australienne. mais également pour les épreuves de natation en au libre, Le ski de fond, le biathlon
Son taux de détection est de 100%.
Cette technologie a l'inconvénient de ses qualités, en premier lieu son coût, obligeant les organisateurs à définir un protocole permettant la récupération de toutes les puces, y compris des abandons et cette puce ayant une batterie interne, moulée dans la masse, elle a une durée de vie limitée, ce qui augmente sont coût d'utilisation.

Elle peut être utilisée pour le triathlon, le cyclisme, le ski de fond, de rando, le biathlon, la natation en eau libre etc...''.

Le détecteur :
Un simple câble de détection qui doit être scotché au sol en forme de boucle, pour créer une zone de détection pouvant aller jusqu'à 15 m de largeur.